En quelques chiffres :

> 23 millions d'Américains ont été vaccinés avec des vaccins sans adjuvants lors de la campagne de vaccination contre la grippe pandémique.

> Une étude, réalisée par des chercheurs américains, a signalé 77 cas de SGB dans les 3 mois après la vaccination.

> 61 millions de cas de grippe A (H1N1) ont été répertoriés aux Etats-Unis en 2009-10.

> 274'000 Américains ont été hospitalisés

> 12'470 décès ont eu lieu.

 

En savoir plus : www.france24.com


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Dans une étude publiée le 26 juin 2012 par The Lancet Infectious Diseases, on peut lire que la grippe A/H1N1 aurait été 15 fois plus meurtrière qu'estimée par l'OMS (18'500 décès confirmés). L'étude prend en compte la période comprise entre avril 2009 et août 2010.

 

L'étude estime à :

> 201'200 cas le nombre de décès dus à des problèmes respiratoires (105'700-395'600)

> 83'3000 cas le nombre de décès dus à des problèmes cardiovasculaires (46'000-179'900)

 

80% des personnes décédées avaient moins de 65 ans

51% des décès sont intervenus en Asie du Sud-Est et en Afrique.

 

Source : www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(12)70121-4/abstract

 

Publié dans : Bilan Grippe A H1N1
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

« En France métropolitaine, la saison 2010-2011 a été caractérisée dans la communauté par une épidémie grippale d’intensité modérée, survenue entre fin décembre 2010 et mi-février 2011, et d’ampleur moins importante que la pandémie 2009-2010.

La surveillance virologique a montré une circulation de virus grippaux de type A, dont une majorité de virus A(H1N1)pdm09, suivie d’une circulation un peu plus tardive de virus de type B. Une augmentation du nombre de foyers d’IRA survenus en collectivités de personnes âgées a été observée par rapport aux saisons précédentes. 

Le recours aux soins hospitaliers a été moins important qu’en 2009-2010. Les cas graves admis en réanimation présentaient des caractéristiques épidémiologiques et une létalité comparables à celles observées durant la pandémie de 2009-2010. Aucun excès de mortalité toutes causes n’a été détecté en comparaison avec ce qui est observé habituellement lors des saisons grippales.

À la Réunion, l’épidémie de grippe d’intensité modérée était liée à une circulation majoritaire de virus A(H1N1)pdm09 associée à la survenue de formes graves, alors que dans les Antilles-Guyane, les épidémies d’intensité modérée ont été liées à une circulation majoritaire de virus de type A(H3). »

 

Source : INVS, 11 octobre 2011

 

Publié dans : Actualités
Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

Ailleurs

 

 

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés