Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 17:32

 

Un parcours vaccinal conçu en 5 étapes :
  • Accueil : sans prendre rendez-vous, les personnes se présentent dans le centre de vaccination indiqué sur le bon de vaccination qu'elles ont reçu par la Poste. Elles y sont accueillies et orientées.

  • Remise et renseignement d'un questionnaire médical : les réponses à ce questionnaire permettent d'identifier les contre-indications à la vaccination.

  • Entretien médical et prescription : toutes les personnes sont reçues par un médecin. Celui-ci évalue leur situation. La consultation médicale prend également en charge les personnes présentant des effets secondaires liés à la vaccination. Ce poste est équipé du matériel nécessaire à la prise en charge immédiate des effets secondaires.

  • Poste de vaccination (composé de 2 personnes) :
    - La circulaire du 21 août 2009 précise qu'un personnel soignant est chargé de la préparation de la vaccination (il assure la reconstitution du vaccin et le remplissage des seringues équipées d'aiguilles serties) et qu'un autre personnel soignant vaccine.
    - La circulaire du 28 octobre 2009 indique qu'une souplesse  dans I'organisation du poste préparation / injection,  est laissée à I'appréciation des professionnels concerné.

  • Sortie administrative : une fois la vaccination effectuée, un agent administratif reporte sur la fiche de traçabilité plusieurs informations : le nom du vaccin, le numéro de lot, l'identification du centre et la date de vaccination.



L'organisation de la campagne de vaccination - Etat / CNAMTS et Préfectures : 
  • L'organisation de la campagne de vaccination relève de la compétence de l'Etat. Le principe général est que la vaccination puisse être apportée à tous ceux qui le souhaitent en un temps le plus court possible - de l’ordre de 4 mois - compte tenu de l’échelonnement de l’approvisionnement en vaccins.
    Deux critères ont imposé la mise en place d’un processus collectif exceptionnel : le conditionnement de la plupart des vaccins sous forme principalement de multi-doses (et non de mono-doses) et l’importance d’assurer une traçabilité individuelle entre les deux injections.

  • Le Gouvernement a confié à la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) le soin d’inviter à la vaccination l’ensemble des assurés sociaux en fonction de l’ordre de priorité qu’il a retenu. Dans ce cadre, la CNAMTS a notamment pour mission d’adresser à chaque assuré social un bon de vaccination en fonction de l’ordre des priorités défini.

  • Les préfets sont tenus de veiller à l’organisation matérielle de la vaccination dans leur département, en s’appuyant sur les autorités sanitaires et les élus locaux, afin d’établir un plan de vaccination qui comprend : un schéma départemental des centres de vaccination prenant en compte les contraintes techniques propres à la vaccination et le recensement des ressources humaines compétentes mobilisables (médecins, infirmières…) pour chaque centre.



Les équipes de vaccination :
  • Les équipes de vaccination sont mobilisées par les services préfecturaux.

  • Des étudiants et des internes en médecine, des étudiants infirmiers, mais aussi des professionnels de santé retraités, remplaçants ou intérimaires, des professionnels de santé de l'éducation nationale... participent à cette campagne de vaccination.

  • La circulaire du 28 octobre 2009 indique la création de 2 postes par centres:
    - un poste de chef de centre, dont il est indispensable d'assurer la continuité sur la durée de la campagne de vaccination (engagement sur plusieurs mois, horaires atypiques, congés à anticiper).
    - un poste de coordonnateur de la chaîne de vaccination, chargé de la supervision de I'activité paramédicale du centre et de I'utilisation des vaccins à I'intérieur du centre.
  • La participation des professionnels de santé et administratifs est basée sur le volontariat.



Barème de rémunération des volontaires :
  • Médecin libéral : 66€ brut/h

  • IDE Libérale: 28,35€ brut/h

  • Salarié détaché de son service pendant ces obligations de service : pas de rémunération.

  • Médecin salarié intervenant en dehors de ses heures de services ou retraité: 33€ brut/h

  • Infirmier salarié ou étudiant IFSI 3° année intervenant en dehors de ses heures de services ou retraité: 14,17€ brut/h

  • Chef de centre non salarié ou salarié intervenant en dehors de ses heures de service: 33€ brut/h

  • Administratif non salarié ou salarié intervenant en dehors de ses heures de service: 14.17€ brut/h



Comment se déroule l'approvisionnement des centres de vaccination ?
  • L’établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) est chargé de la logistique de la campagne de vaccination. Il gère l'approvisionnement en doses de vaccins, et fournit les produits de santé consommables nécessaires à la vaccination.

  • Des grossistes répartiteurs procèdent à la livraison des commandes de la zone de stockage des vaccins jusqu’au centre de vaccination.

  • A la réception, le chef du centre (ou son représentant) place sans délai les vaccins dans le réfrigérateur, restitue les conteneurs isothermes puis signe le bordereau de réception qu’il conserve et remplit le registre de livraison.



> Questions/réponses sur le vaccin contre la grippe A/H1N1


Partager cet article

Repost 0
Published by Traficdunet - dans Centres de vaccination
commenter cet article

commentaires

nallet marie 12/12/2009 23:43


peut on se faire vacciner qu' avec sa carte vital . merci pour la réponse


Traficdunet 13/12/2009 09:56


La réponse peut paraître brouillonne mais tout dépend du département : dans la plupart, ce n'est pas le cas (l'accès est limité aux personnes dites prioritaires), et dans quelques uns peu peuplés,
cela est possible.


Bernard 10/11/2009 20:12


Professionnels de santé sur la base du volontariat ?

Hier 9 novembre j'ai entendu sur Europe 1 une infirmière libérale se plaindre d'avoir été réquisitionnée par le préfet 1 jour par semaine et ainsi de ne pas pouvoir s'occuper de ses malades à
domicile ces jours là.


Traficdunet 10/11/2009 20:28


Je n'ai pas entendu cette émission mais votre remarque est très intéressante. D'après la circulaire des ministères de l'Intérieur et de la Santé portant sur le plan de vaccination (datée du 21 août
2009) :

« Il sera recherché en priorité des volontaires pour occuper les postes qui composent les équipes de vaccination. A cet effet, il importe de lancer dès maintenant un appel à candidatures, notamment
envers les professionnels libéraux, afin de mobiliser les effectifs utiles. La réquisition apportera le moment venu, le formalisme nécessaire à la couverture et à la rémunération et, le cas
échéant, sera I'instrument d'une mobilisation complémentaire.
Les professionnels de santé mobilisés pour la campagne de vaccination le seront, au plan juridique, sous le régime de la réquisition par arrêté préfectoral motivé. Dans le cadre des plans blancs
élargis, ces réquisitions se fondent sur I'article L.3131-8 du code de la santé publique. La réquisition permettra d'apporter aux professionnels concernés une couverture juridique renforcée.
La rémunération des professionnels libéraux et des centres de santé, qui sont habituellement payés à I'acte et pris en charge par l'Assurance maladie, sera assurée. Elle fera l'objet d'une
concertation avec les syndicats et fédérations concemés à la fin du mois d'août et sera opérationnelle avant le lancement des opérations de vaccination. »



marie Anais 10/11/2009 12:15


A propos de l'injection par un personnel soignant , il faut savoir qu'une infirmière(et j'en suis) n'injectera jamais un produit qu'elle n'a pas elle même préparé...!!!!..on prépare....... et on
injecte!!!!


Traficdunet 10/11/2009 13:46



Je sais que les syndicats infirmiers sont contre cette mesure (depuis l'annonce du plan) et le gouvernement a essayé d'y répondre via la circulaire du 28 octobre. Celle-ci précise que finalement
« une souplesse  dans I'organisation du poste préparation / injection,  est laissée à I'appréciation des professionnels concerné. »